Les orthèses plantaires

Alias « semelles orthopédiques »

Souvent à la réputation dure d’être grossière, gênante, douloureuse ou tout simplement inesthétique, la semelle orthopédique est pourtant le meilleur allié des pieds sur-utilisés, traumatisés, opérés sans compter les troubles anatomiques congénitaux et autres déformations acquises.

Par qui?

L’orthèse plantaire est un dispositif médical à part entière et est par conséquent prescriptible par tout médecin: généraliste, orthopédiste, rhumatologue, rééducateur, …

Votre podologue est l’interlocuteur direct qui sera là pour faire votre bilan/examen et mettra en place le protocole de traitement via les orthèses qu’il confectionnera pour vous.

L’orthèse plantaire fait parti de la Liste des Produits Prescriptibles, à ce titre, l’initiation par le médecin via une prescription nominative permet une ouverture des droits au remboursement partiel par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (voir dossier « Prise en charge »).

Qu’est ce qu’une semelle?

L’orthèse plantaire est un appareillage amovible confectionné selon un cahier des charges propre à chacun. Celui-ci réponds aux besoins thérapeutiques évalués qualitativement et quantitativement lors de l’examen clinique.

L’appareillage est un traitement pour lequel le port est nécessaire au quotidien, aussi le podologue tiendra compte des contraintes de chaussant (ville, sport) et fera un choix optimal quant aux matériaux à utilisés.
Au diable les idées reçues: les semelles se portent partout à condition de le prévoir!
Les techniques

Il existe 2 grandes familles d’orthèses:

  • les classiques: utilisables en toutes circonstances, elles sont la base du traitement par orthèses. On différenciera les mécaniques des posturales.
  • les thermoformées: moulées directement sous votre pied tout en bénéficiant de la qualité technique des matériaux thermoformables.
Les semelles classiques

Les semelles mécaniques auront pour but de traiter en mobilisant le pied via des matériaux plus ou moins souples afin d’agir en confort et/ou en correction et/ou compensation.

On agira sur le pied tel une interface de « capitonnage » pour soulager les appuis notamment à l’avant-pied en compensant le manque d’amorti naturel, au niveau du talon pour les douleurs de talonnade ou de tendinite d’Achille. On sera beaucoup plus actif par les renforts tels que pour les voutes qui tendent à s’affaisser, les déformations au niveau de l’arrière-pied ou encore des hyper-appuis antérieurs.

Les semelles posturales nécessitent un examen spécifique, le but est de trouver les causes de douleurs fonctionnelles pour lesquelles il n’existent pas de troubles morphologiques ou anatomiques. Ces semelles-ci auront des éléments n’excédant pas 3 mm et la rigidité du matériaux et le placement seront définis par l’examen.

La réalisation débute par la prise d’empreinte de chaque pied lors de l’examen. A l’atelier commence la confection par le dessin du plan d’appareillage, la découpe des matériaux, leur façonnage, leur collage et enfin la pose du recouvrement. Le travail de finition sera complété lors de la remise des semelles en fonction de la forme des chaussures présentées.

 

Les semelles thermoformées

Véritables « chaussons » sur mesure, les thermoformées sont la pointe de la qualité tant la technologie des matériaux est variées. Les caractéristiques techniques et les épaisseurs nous permettent d’optimiser les objectifs thérapeutiques en tenant compte du mode de vie de notre patient.

Les thermoformées de villes privilégieront la finesse, celles orientées pour le suivi rhumatismal ou de pathologies inflammatoires le confort et l’amorti tandis que les thermoformées de sport seront des alliées de la performance grâce aux matériaux dédiés à l’absorption des chocs et à la propulsion.

IMG_6087

Tout comme les classiques, le plan d’appareillage sera dessiné sur l’empreinte du patient réalisé au premier rdv. A l’atelier, les différents complexages (couches) de la semelle seront prédécoupés et pré-thermosoudés. Au second rdv, la semelle sera thermosoudée afin de faire « fluer » les matériaux les uns avec les autres. Pendant la chauffe, on fera le positif du pied dans le coussin afin de créer les reliefs caractéristiques de celui-ci. La semelle prête sera apposée sur le coussin et le patient replacera son pied afin de contraindre à sa forme le matériel. Une fois refroidie la semelle conservera la forme voulue et les éventuels renforts seront ajoutés.

IMG_6225